Douce nuit, belle nuit : un des plus beaux chants de Noël

Douce nuit, Belle nuit” ou encore “Douce nuit, Sainte nuit” est un chant de Noël incontournable. Il fait partie des plus belles chansons de Noël avec “Mon beau sapin” ou encore “Petit Papa Noël” et plein d’autres. 

En plus d’être fredonnée pendant la messe et lors des préparatifs des fêtes de Noël, cette comptine est aussi une jolie berceuse pour endormir les tout petits. 

Il est temps maintenant d’en savoir un peu plus sur l’origine et les paroles de ce chant traditionnel que l’on inclut toutes les années dans la playlist de Noël.

 

La genèse du chant de Noël “Douce nuit, belle nuit”

Une chanson venant de l’Autriche

“Douce nuit, Belle nuit” ou encore “Douce nuit, Sainte nuit” est une chanson de Noël d’origine autrichienne. Les paroles de la chanson ont été rédigées en 1816, par Joseph Mohr, un prêtre autrichien. Les textes sont inspirés de l’arrivée et la naissance de l'enfant jésus que l’on trouve dans les écrits de Luc dans la Bible.

La mélodie a été composée deux années plus tard, en 1818, par Franz Xaver Gruber, un organiste et compositeur autrichien. Puis, “Douce nuit, Belle nuit” a été chantée lors de la messe de minuit, la même année dans tout le pays.

 

Une chanson traduite en plusieurs langues

En allemand, “Douce nuit, Belle nuit” est connu sous le titre de “Stille Nacht, heilige Nacht” ; en anglais, le cantique est intitulé “Silent Night, Holy Night”. Ce chant a aussi été interprété par plusieurs chanteurs de renom. Parmi ces derniers, on distingue Céline Dion, Roch Voisine, Dalida, Susan Boyle ou encore Ginette Reno.

 

 

Les paroles de la chanson “Douce nuit, belle nuit”

Sachez qu’il existe de nombreuses versions de “Douce nuit, Belle nuit”. En tout cas, cette belle chanson évoque la naissance de Jésus. Ci-après deux versions que l’on peut rencontrer.

Première version de “Douce nuit, Belle nuit”

Douce nuit, sainte nuit !

Dans les cieux ! L'astre luit.

Le mystère annoncé s'accomplit

Cet enfant sur la paille endormi,

C'est l'amour infini ! (x2)

 

Saint enfant, doux agneau !

Qu'il est grand !

Qu'il est beau !

Entendez résonner les pipeaux

Des bergers conduisant leurs troupeaux

Vers son humble berceau ! (x2)

 

C'est vers nous qu'il accourt,

En un don sans retour !

De ce monde ignorant de l'amour,

Où commence aujourd'hui son séjour,

Qu'il soit Roi pour toujours ! (x2)

 

Quel accueil pour un Roi !

Point d'abri, point de toit !

Dans sa crèche il grelotte de froid

O pécheur, sans attendre la croix,

Jésus souffre pour toi ! (x2)

 

Paix à tous !

Gloire au ciel !

Gloire au sein maternel,

Qui pour nous, en ce jour de Noël,

Enfanta le Sauveur éternel,

Qu'attendait Israël ! (x2)

Deuxième version de “Douce nuit, Belle nuit”

Douce nuit, sainte nuit !

Tout se tait, plus un bruit !

Ignoré du monde entier,

Entouré de seuls bergers

Pour sauver la terre,

Un enfant nous est né.

 

Douce nuit, sainte nuit !

Tout se tait, plus un bruit !

Si tu sais partager ton bonheur,

Descendra au plus profond de ton coeur,

une joie plus profonde,

La clarté de l'amour.