La Petite fille aux allumettes de Hans Christian Andersen

Publié pour la première fois le 18 novembre 1845, “La petite fille aux allumettes” (“Den lille Pige Med Svovlstikkerne” en danois), écrit par le danois Hans Christian Andersen, fait partie de ses œuvres complètes comprenant cinq volumes intitulés “Nye Eventyr”. Vous trouverez ce conte dans le dernier volume. 

Le saviez-vous ? Il y a même une comédie musicale qui est sortie à la suite. Un spectacle musical destiné au jeune public mis en scène par les créateurs de Tom Sawyer et nominé meilleur spectacle aux Molières 2016. 

 

Résumé du conte “La petite fille aux allumettes”

C’est l’histoire d’une petite fille battue par son propre père qui va s’enfuir de chez elle le soir du jour de l’an. Cette marchande d’allumettes se retrouva dans la rue enneigée pour vendre sa marchandise qui ne trouvera jamais preneur. Comme à la fin de sa journée de travail elle n’avait pas d’argent à ramener à la maison, elle savait d’ores et déjà qu’elle se serait pris les foudres de son paternel au retour. 

La petite fille marchait seule dans les rues de la ville, sans but aucun. Épuisée et grelottante, elle se retrouva seule au milieu de nulle part avec ses allumettes pour seule compagnie. Elle commença à craquer avec sa petite main la première allumette pour se réchauffer et c’est alors que de vieux souvenirs de sa grand-mère ressurgissent à la surface. Elle prit la petite allumette entre ses doigts pour la protéger du vent, mais malheureusement elle se consumait bien trop vite.

Lorsqu’elle frotta la seconde allumette, elle vit un repas de fête et une table bien garnie. Elle se mit à rêver d’un plat garni d’une oie rôtie et de divers mets. À chaque fois que l'allumette s'éteint, la pauvre petite fille tremblait de froid. On retrouva son corps le lendemain matin, elle était morte de froid dans la nuit.

La petite fille aux allumettes
La petite fille aux allumettes 1.99€
Voir le produit Decitre

 

Un conte d’Hans Christian Andersen

Ce conte d'Andersen se déroule lors du réveillon de la Saint-Sylvestre. Il évoque sans détour la misère et l’abandon. Ce conte de Noël nous rappelle à l’essentiel en faisant passer un message très fort : le secret du bonheur réside dans le fait d’être entouré par les personnes que l’on aime dans le confort d’un foyer chaleureux. 

Cette histoire décrit la pauvreté et les difficultés de la vie de cette jeune marchande d’allumettes qui erre dans les rues de sa ville en guenilles, petits pieds nus sous les flocons de neige de la nuit du nouvel an. Les vêtements en lambeaux, épuisé et grelottante, cette petite n’osait pas rentrer chez elle. 

Elle savait que son père la battrait si elle avait le malheur de revenir les mains vides sans avoir gagné de l’argent grâce à la vente de ses boîtes d’allumettes. Cette nuit-là elle n’avait vendu aucun paquet d'allumettes.

Cherchant à tout prix de la chaleur, elle commençait à craquer les allumettes qui lui apportaient un moment d’émerveillement. Grâce à ses allumettes, la jeune fille nous transporte dans son esprit rêvant d’un foyer et de chaleur. La métaphore de l’allumette perdure depuis à travers les âges évoquant la brièveté de la vie sur terre.

 

La petite fille aux allumettes, un conte de Hans Christian Andersen

Source : Book Node