Minuit chrétiens

Minuit Chrétien, cette chanson tant aimée des fidèles de l’église est devenu au fil du temps un Chant de Noël culte que tous apprécient écouter et fredonner, principalement durant la messe de minuit. Magique, sa mélodie et ses paroles nous prennent d’un frisson qui secoue le coeur et l’âme. Beaucoup la chantent sans toutefois connaître son origine. D’où vient-elle alors ? Découvrons-le ensemble. 

 

D’où nous vient cette chanson ?

Minuit chrétien est un cantique de Noël écrit, dans les années 1847, par Placide Cappeau. Auparavant négociant en vin, ce dernier, amputé accidentellement de la main droite après avoir joué avec une arme à feu, ne pouvait plus reprendre son métier. Il était alors obligé de suivre une autre voie pour contribuer à subvenir aux besoins de sa famille. Sachant qu’il serait difficile de travailler sans ses deux mains, son ami, coupable de ce qui lui était arrivé, a donc dédommagé la famille par culpabilité. Il a proposé à Placide de lui payer des études et c’est à partir de ce moment-là que son destin prendra une autre tournure. 

Effectivement, grâce à ce financement, il pu décrocher un diplôme de baccalauréat en lettres et poursuivre ses études à la Faculté de Droit sur Paris. À la fin de son cursus, il  dû revenir dans son village natal pour aider son vieux père dans la production de vins. Petit à petit, il apprit les rouages du métier au point de devenir un excellent négociant en vins. Ses produits sont d’ailleurs très connus jusqu’à aujourd’hui, sous le nom de “Côte de Rhône”.

Désireux de faire connaître davantage ses vins, il décida de construire des entrepôts un peu partout, notamment du côté de Roquemaure. Pour garder un oeil sur les affaires, il fut alors obligé de se déplacer régulièrement en diligence. C’est au cours de ses voyages, précisément entre Mâcon et Dijon, qu’il rencontra son grand amour, Marie Antoinette Lousteau, qui l’inspira à écrire cette chanson traditionnelle de Noël. Durant ses déplacements, il fit la connaissance de la chanteuse lyrique, Emily Laurey. 

Amie proche d’Adolphe Adam, un musicien talentueux, elle sollicita ce dernier à mettre en musique le poème de Placide et promis de l’interpréter pour le curé de Roquemaure lors d’un événement culturel dédié à l’inauguration de la Collégiale Saint Jean-Baptiste. Ce dernier, connaissant déjà Placide depuis longtemps, lui demanda, d’ailleurs, de composer une  Chanson de Noël pour célébrer la fin des travaux.

Seulement, en juillet 1843, la date d’inauguration de la Collégiale Saint Jean-Baptiste, Emily Laurey accoucha d’une petite fille. Elle n’eu malheureusement pas pu interpréter le fameux chant. Il fallut attendre le 24 décembre 1847, durant la messe de minuit de l’église de Roquemaure, pour l’entendre finalement chanter le “Noël d’Adam”. C’est le titre sous lequel le cantique a été connue au départ.

Le chant religieux a immédiatement eu du succès et fait le tour de la planète. Son titre a connu quelques changements au fil des années car après “Noël d’Adam”, il a été changé en “La Marseillaise religieuse”, pour finir par s’appeler “Minuit Chrétiens”.

Mondialement célèbre et devenue hymne de Noël dans les quatre coins du monde, le cantique a, ensuite, été adaptée en différentes langues. En Amérique par exemple, il est connu sous le titre “O Holy Night”, une version adaptée par John Sullivan en 1858 et interprétée par Susan Boyle. Mais le texte anglais n’est pas réellement une traduction du texte d’origine. En France, l’oeuvre a survécu grâce à Tino Rossi ou encore des artistes comme Mireille Mathieu.

Malgré toutes les polémiques liées à la genèse de ce chant traditionnel, il continue de toucher le coeur de toutes les générations. Et chaque année, lors de la célébration de la naissance de l’enfant Jésus, tous écoutent ou chantent cette belle chanson, que ce soit à la maison, à l’église ou dans la rue.

 

 

Les paroles de la cantique :

Les fêtes de Noël approchent ! Il ne reste plus que quelques mois avant de célébrer la naissance de Jésus. Pour se mettre dans l’ambiance, allons apprendre dès maintenant les paroles de “minuit chrétien” sous sa version française chantée par Tino Rossi :

 

Minuit Chrétien :

 

Minuit, Chrétiens, c'est l'heure solennelle

Où l'homme Dieu descendit jusqu'à nous

Pour effacer la tache originelle

Et de son père arrêter le courroux

Le monde entier tressaille d'espérance

A cette nuit qui lui donne un sauveur

 

Refrain :

Peuple, à genoux, attends ta délivrance

Noël, Noël, voici le Rédempteur!

Noël, Noël, voici le Rédempteur!

 

Le Rédempteur a brisé toute entrave

La terre est libre et le ciel est ouvert

Il voit un frère où n'était qu'un esclave

L'amour unit ceux qu'enchaînait le fer

Qui lui dira notre reconnaissance?

C'est pour nous tous qu'il naît, qu'il souffre et meurt

 

Refrain :

Peuple, debout, chante ta délivrance

Noël, Noël, chantons le Rédempteur !

Noël, Noël, chantons le Rédempteur !

 

Minuit chrétien dans sa version originale :

Nous connaissons désormais la chanson française dans sa version plus moderne. Voici sa version originale :

 

Minuit, Chrétiens, c'est l'heure solennelle Où l'Homme Dieu descendit jusqu'à nous

Pour effacer la faute originelle Et de son Père apaiser le courroux.

Le monde entier tressaille d'espérance En cette nuit qui lui donne un Sauveur.

 

Refrain :

Peuple à genoux ! Attends ta délivrance !  

Noël, Noël, voici le Rédempteur.

Noël, Noël, voici le Rédempteur.

 

De notre foi que la lumière ardente

Nous guide tous au berceau de l'enfant,

Comme autrefois, une étoile brillante

Y conduisit les trois chefs d'Orient,

Le Roi des rois né dans la dépendance

En lui confond toute humaine grandeur

 

Enfin Jésus a brisé toute entrave;

La terre est libre et le ciel est ouvert.

Il voit un frère où n'était qu'un esclave

L'amour unit ceux qu'enchaînait le fer.

Oh ! Qui dira notre reconnaissance

A ce Jésus, notre aimable Sauveur?