Faut-il faire croire au Père Noël ?

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas. Les enfants ressentent déjà la magie de Noël. Cette période où la générosité et le partage contribuent à rapprocher la famille soulève apparemment un débat non négligeable sur le plan éducatif. 

On peut alors s'interroger : quel est le véritable rôle du Père Noël dans notre société ? Faut-il faire croire aux enfants que le Père Noël existe ? À quel âge faut-il leur dire que le Père Noël n'existe pas ? Zoom sur cette polémique :

 

Faut il faire croire au père noel ?

 

Pourquoi faire croire au Père Noël ?

À l’origine le Père Noël à vraiment existé ! Il n’avait peut-être pas l’apparence d’un vieil homme avec une barbe blanche et un costume rouge, mais il était bien réel. Selon la légende, l'évêque Saint-Nicolas de Myre (ou Nicolas de Bari) offrait des cadeaux ou des friandises aux enfants les plus démunis lors des fêtes de Noël. 

Au fil du temps, cette légende a évolué et de nos jours on raconte que le Père Noël ne distribue des cadeaux qu’aux enfants sages. Cette pratique fait débats, car les parents se servent souvent de ce prétexte pour que les enfants soient sages tout au long de l’année. 

Entre réel et l’imaginaire, le mythe du Père Noël s’est fait une place considérable dans notre société. Alors, faut-il laisser les enfants croire au Père Noël ? Vaut-il mieux leur avouer qu’ils ont cru au Père Noël à tort ?

Plus clairement, certains parents approuvent l’idée d’entretenir cet instant magique le temps de quelques années, lorsque d’autres préfèrent dès le départ casser le mythe dans les jeunes esprits. La question est complexe, mais cela dépend finalement du choix pédagogique de chacun qui est dans la plupart des cas est influencé par nos propres souvenirs d’enfance. 

Toutefois, il serait bon de méditer sur ce que pourraient être les avantages et les inconvénients de toutes décisions. D’une part, certains pensent que cela favorise le développement de l’imagination de l’enfant. Par exemple, lorsque l’enfant établit sa liste de cadeaux ou encore lorsqu’il visualise le traineau du Père Noël.

D’autre pensent à l’angoisse de la découverte de la vérité qui planera chaque année. Ils pensent aussi que l’enfant pourrait éventuellement se sentir trahi lorsque viendra le jour des aveux. Pire que de l’apprendre par ses propres parents, il se peut qu’il l’apprenne par le biais d’un camarade ou d’une autre personne. Alors, que dire aux enfants ? 

 

Croire au Père Noël oui, mais jusqu'à quel âge ?

“Dans les pays anglo-saxons, Noël est un vieillard caduc, couvert de neige, qui porte dans un panier énorme les jouets aux enfants, en entrant réellement la nuit dans leur maison. Comment ce qui est le fruit de notre imagination pourrait-il développer l’imagination des enfants ? Nous seuls imaginons et non eux, ils croient, ils n’imaginent pas.” (Maria Montessori)

De nombreux psychologues ont établi qu’avant 4 à 5 ans l’enfant ne fait pas la différence entre le réel et l’imaginaire. Alors comment cela se fait que l’on nous dit toujours qu’il faut favoriser l’imaginaire des enfants grâce à la légende du Père Noël ? Est-ce vraiment le rôle des parents de participer au développement de l’enfant ? Le Père Noël doit-il être celui qui participera à cela ?

La pédagogie Montessori est formelle : les jeunes enfants n’ont pas besoin de croire ou non au Père Noël. Ils ont seulement besoin de pouvoir faire confiance à leurs proches. 

En tout cas, ce qui est sûr c’est qu’il ne faut pas les laisser y croire après 8 ans. L'avis des experts est quasi unanime : s'ils doivent établir une limite d’âge, ce serait celle-là. Pour les psychologues et psychiatres, il n'y a pas vraiment d'âge idéal pour annoncer cette triste vérité.

Néanmoins, Angélique Kosinksi Cimelière, psychologue clinicienne, a décrété : "à 6 ans, les enfants sont dans une phase imaginaire, à 7, dans une phase dite opératoire". C'est l'âge auquel on commence à raisonner 'comme un grand'. Il est donc rare que les croyances se prolongent au-delà.

 

Les enfants veulent-ils croire au Père Noël ?

Vous ne vous êtes jamais rendu compte que lorsque les parents emmènent leurs enfants voir le Père Noël, aucun d’eux ne s’en réjouit plus que cela ? Certains enfants ont même peur de monter sur les genoux de cet inconnu qui leur paraît si imposant. Ils doivent prendre sur eux pour faire plaisir à leurs parents qui souhaitent à tout prix repartir avec une jolie photo. 

N’oubliez pas que les enfants mettent toute leur confiance en leurs parents. Alors, pourquoi risquer la perdre ? Imaginez-vous qu’ils vont penser “Puisque cette histoire est racontée par papa et maman, elle est forcément vraie !”

Ce qui est vraiment déstabilisant pour les enfants c’est cette manière qu’ont la plupart des parents de décharger la responsabilité d’une quelconque punition sur le dos du Père Noël, comme une sorte de chantage. 

Alors quoi ? Les enfants resteront sages seulement pour le compte de Papa Noël ? On se fiche de savoir si la bêtise a énervé maman ou papa ? Comment les enfants pourront alors juger les limites ?

Que se passera-t-il lorsqu’ils découvriront la vérité ? Ils vont alors découvrir que vous avez réussi à leur mentir toutes ces années. Comment éviter de perdre toute cette confiance que l’on avait réussi à créer avec ses propres enfants ? 

 

Comment dire la vérité aux jeunes enfants ?

Les parents peuvent très bien leur raconter les histoires présentes dans les livres pour enfants. Il suffit seulement de leur dire que ce ne sont que des histoires.

Si vous êtes croyants, vous pouvez lui raconter la naissance de Jésus et la venue des Rois Mages qui ont apporté des cadeaux pour célébrer la venue de l’enfant. Du coup, justifier le fait de distribuer et recevoir des cadeaux pour perpétuer la tradition. 

Le plus judicieux serait sans doute de trouver un terrain d’entente entre imaginaire et réalité. Donnez-leur des explications et des réponses concrètes. 

Certains enfants sont très logiques, ils s’interrogent sur le fait que le Père Noël ne puisse pas être présent partout à tous les endroits du monde. Vous pourriez, par exemple, commencer par répondre que les nombreux Pères Noël qui sont dans la rue sont des lutins aux couleurs de leur patron. 

Une autre solution serait de viser juste en termes de cadeaux de Noël sans avoir envoyé de lettre au Père Noël. Cela va permettre aux jeunes de comprendre petit à petit, année après année la vérité sur l'histoire du Père Noël ou du moins, cela va leur mettre la puce à l’oreille.  

Un autre façon de les amener doucement à se poser des questions sur l’existence du Père Noël serait de leur offrir quelque chose dont ils auraient besoin sans qu’ils ne le disent. Il ne faut pas trop s’inquiéter, car votre enfant aura amplement le temps de saisir que tout n’est pas parfait dans ce monde.