Fallback Facebook Script
0

Panier

Toutes nos idées cadeaux :

coffret cadeau.pngCoffret Cadeau Box cadeau vin.pngCadeau Vin sport.pngCadeau Sportif sexy.pngCadeau Sexy romantique.pngCadeau Romantique drole.pngCadeau Rigolomode.pngCadeau Modeloisirs.pngCadeau Loisir jeux jouets.pngCadeau Jeux et Jouets high tech.pngCadeau High Tech cadeau gourmand.pngCadeau Gourmand geek.pngCadeau Geek gadget.pngCadeau Gadgets ecolo.pngCadeau Ecolo diyCadeau DIY deguisementCadeau Déguisement luxe.pngCadeau de Luxe bijoux.pngCadeau Bijoux bien etre.pngCadeau Bien Etre beaute.pngCadeau Beauté 001 euro tagCadeau à Petit Prix
Idée Cadeau

Faut-il faire croire au Père Noël ?

Bien plus qu’une simple tradition perpétuée à travers les générations, la croyance au Père Noël est un sujet qui provoque de nombreux débats. Que faire face à la grande médiatisation de ce mythe ? Faut-il laisser les enfant y croire ? 

Le sujet semble également refaire surface de plus belle en 2019 et il s’intensifie de plus en plus au cours des siècles. Aujourd’hui, le père Noël est devenu l’image emblématique des fêtes de Noël. Faut-il croire au père Noël pour s'épanouir ? 

Doit-on faire croire aux enfants à l’existence du Père Noël ? Ce bonhomme à la barbe blanche qui monte sur un traîneau conduit par des rennes pour distribuer des jouets pour Noël aux enfant sages. Et pour quelles raisons laisser croire aux enfants que le Père Noël existe ? 

Beaucoup d’entre vous se posent aujourd’hui ces questions qui rendent parfois mal à l’aise. Voici quelques points à prendre en compte et qui peuvent vous aider à prendre les bonnes décisions concernant ce sujet assez délicat.

 

Faut il faire croire au père noel ?

 

La vérité sur l’histoire du Père Noël

Si vous n’êtes plus un enfant, vous savez sûrement que le Père Noël n'existe pas. C’est avant tout un mythe qui provient de la légende de Saint-Nicolas et qui soulève bon nombre de questions existentielles. Puis, il renferme aussi certaines questions qui touchent de très près à l’éducation des enfants. 

Le Père Noël, résultant du pur fruit de notre imagination occupe une autre place dans l’imagination des enfants. En effet, ces derniers y croient sans qu’ils ne puissent vraiment expliquer la magie de Noël. La croyance au père Noël se base-t-elle sur leur crédulité et non sur leur imagination ? 

Vous avez surement remarqué que certains enfants vivent mal cette période car ils ont peur du Père Noël... Un vieillard à la barbe blanche qui a le pouvoir de les punir en le privant de leurs cadeaux pour Noël.

En outre, le Père Noël est évoqué par les parents bien avant la période de Noël pour ne pas dire toute l’année. Il sert de balise pour corriger les comportements des enfants durant toute l’année. En effet, c’est le personnage utilisé pour inciter les enfants à bien se comporter. 

Et, c’est à travers cette image que les enfants forgent leurs vraies opinions du personnage : le juge ultime de leurs comportements et le seul arbitre de leurs comportements. Ce n’est plus vraiment ça l’esprit de Noël !

 

Faut-il faire croire au Père Noël aux enfants ? 

Le fait de faire croire au Père Noël à vos enfants est un choix qui vous revient. Vous mettez alors en jeu la naïveté et la crédulité de vos enfants mais vous le faites aussi pour gagner leur confiance. Dans tous les cas vous devez leur laisser poser des questions même si vous ne détenez pas forcément toutes les réponses.

 

Pourquoi faire croire au père Noël aux enfants ? 

Il convient de préciser que lors de l’évolution de l’enfant, une confusion existe entre la réalité et l’imaginaire. Cette période est étudié par les psychologue qui s’accordent pour dire qu’elle se situe aux alentours de cinq ans. C’est pour cela qu’il est plus facile de leur faire croire au père Noël à cet âge. 

Une fois que le mythe du père Noël qui fait le tour du monde sur un traîneau est inculqué à l’enfant, toutes les valeurs qui s’y rattachent sont aussi acquises par l’enfant. Il y a le sens du partage, avec le fait d’offrir des bonbons pour l’arrivée du vieux barbu la veille de Noël. 

Mais aussi l’art de la patience par rapport à l’arrivée du jour de Noël. Et la maîtrise de la confiance, d’abord aux parents qui prétendent bien connaître le père Noël mais aussi au Père Noël qui arrivera pour distribuer les cadeaux dont ils rêvent. 

Il faudra prêter une attention particulière sur ce dernier point car l’enfant peut aussi commencer modifier considérablement son comportement en vue de plaire au Père Noël et ne pas risquer de ne pas recevoir de cadeaux de sa part.

 

Pourquoi il faut entretenir le mythe du père Noël ?

Beaucoup de parents, pour faire plaisir aux enfants décident de leur faire croire au Père Noël. Beaucoup de rituels et de coutumes y sont alors rattachées. On distingue entre autres le fait d’écrire des lettres au Père Noël, d’y inscrire une liste de cadeaux de Noël, de les poster et d’attendre le retour de ce dernier dans la sagesse totale. 

Vu sous cet angle, la croyance au père Noël est une sorte de compromis ou de tradition que les parents décident de suivre juste pour que leurs enfants ne soient pas différents des autres enfants de leurs classes, par exemple. 

Mais la raison principale qui semble pousser la grande majorité des parents à inculquer la croyance du père Noël à leurs enfants réside dans le fait qu’ils veulent contribuer au développement de l’imagination de leurs enfants. 

En outre, croire à l’existence de ce vieil homme barbu l’aidera aussi à se construire une personnalité. Le fait de se rendre compte que le père Noël est gentil, bienveillant et présente un vrai sens du partage le poussera aussi à l’être et à acquérir inconsciemment le sens du partage, par exemple. Sans oublier le fait que croire en l’existence du père Noël c’est un peu ça la magie des fêtes de fin d’année. 

 

Pourquoi faut éviter de faire croire aux enfants l’existence du Père Noël ?

Certains parents décident de ne pas faire croire à leurs enfants en l’existence du Père Noël parce qu’ils n’entendent pas leur faire croire à une chose irréelle. Le but étant ici de ne pas leur mentir. 

Des choix éducatifs peuvent s’ajouter à cette motivation. Le plus commun se penche plus vers une volonté de réduire la surconsommation véhiculée par la médiatisation du bonhomme à la barbe blanche.

De plus, faire croire aux enfants l’existence au père Noël peut présenter des risques. En effet, il peut exister des cas où l’enfant devient traumatisé. En effet, une fois que l’enfant aura compris que le mythe n’a été qu’un mythe, il se peut qu’il perde confiance aux adultes; et regagner sa confiance peut alors être assez difficile. 

 

Quand doit-on dire la vérité aux enfants ? 

Selon les experts, si vous avez décidé de faire croire à vos enfants l’existence du père Noël, il faut songer à leur dire la vérité à l’âge de 8 ans. Toutefois, ce n’est pas une limite stricte à respecter scrupuleusement car chaque enfant est unique et évolue à son propre rythme. 

En effet, l’âge idéal pour annoncer cette nouvelle à votre enfant dépend avant tout de la valeur qu’il accorde au Père Noël et de la manière dont vous arrivez à gérer la situation. En effet, les psychologues ne forcent pas la prise de conscience de votre enfant à un âge déterminé. Donc, tant que vous arrivez à jouer le jeu et que l’enfant ne se doute encore de rien, il n’y a pas d’urgence.

Parmi les assertions les plus célèbres de nombreux spécialistes en la matière, ce qu’il faut retenir c’est que l’âge idéal pour croire ou ne plus croire au père Noël n’existe pas vraiment. En effet, vos enfants tendent à suivre les questions que se posent les autres enfants de son âge, à l’école ou dans son entourage. 

De ce fait, à un certain moment, vous ne pouvez plus leur imposer de croire à certaines choses puisqu’ils commencent à douter et à se demander des questions sur le sujet. Par exemple, à 5 ans, il y en a qui commencent à avoir une certaine logique et finissent par vous demander la manière dont un Père Noël fait pour se retrouver en une nuit partout dans le monde et arriver à distribuer les jouets à tous les enfants du monde. 

Là, ils commencent à gagner en raison et à discerner certaines choses. Mais en parallèle, il y en a qui adulent l’idée de croire au père Noël et s’y accrochent même jusqu’à la fin de l’école primaire. Ainsi, il vous incombe de suivre la volonté de votre enfant.

Choisir le moment idéal pour faire sortir l’enfant de son monde illusoire et imaginaire demeure assez délicat. Effectivement, pour ne pas trop le brusquer, outre les détections de ses capacités à raisonner, vous devez aussi vous rendre compte de leurs rapports avec le monde imaginaire. 

Pensez alors à les sortir peu à peu de ce dernier en évitant de trop les brusquer. Et prenez soin de ne pas trop attendre au risque de le traumatiser encore plus. 

Au final, vous vous rendrez compte assez rapidement que dès qu’il atteint l’âge de raison, il se peut qu’il arrête de son propre gré à croire au père Noël mais aussi à d’autres mythes et légendes qui ont bercé ou hanté son enfance. Qu’il ait 4, 5, 6 ou 9 ans, votre enfant aura alors franchi le cap et saura distinguer le réel de l’imaginaire.