Bûche de Noël : le dessert de Noël par excellence !

Le soir du 24 décembre toute la famille se réunit autour d’un délicieux repas de fêtes pour vivre ensemble la magie de Noël et s’échanger des cadeaux. La bûche est devenu au fil du temps le dessert traditionnel qui s’invite à toutes les tables pour ravir petits et grands lors des fêtes de Noël.  

 

La Buche de Noel

 

Pourquoi mange-t-on ce dessert de Noël le soir du réveillon ?

Le repas de Noël traditionnel se termine toujours par ce gâteau glacé. Si les traditions en Provence veulent qu’on serve 13 desserts différents après le dîner du réveillon, la traditionnelle bûche a elle aussi son histoire et ses adeptes. Elle était à l’origine gâteau roulé composé d’un biscuit de génoise nappé de crème au beurre parfumé au café, au chocolat et au Grand Marnier. 

 

L’origine de cette tradition

Originaire des rites païens, cette tradition culinaire provient de la célébration du solstice d’hiver. À cette époque on faisait brûler dans la cheminée une bûche de bois issue d’un arbre fruitier (prunier, cerisier, chêne, hêtre ou olivier,...). Symbole d'abondance, cette offrande aux dieux avait pour but d’assurer de bonnes récoltes pour l’année suivante. 

Dans la religion chrétienne, on se réchauffait au coin du feu pour se rappeler la naissance de Jésus de Nazareth. Né dans une étable glaciale, il n’avait rien d’autre pour se réchauffer que le souffle chaud d’un boeuf et d’un âne.

Généralement cette bûche devait brûler dans l’âtre au moins 3 jours ou tenir jusqu’au nouvel an. On avait pour habitude de la bénir avec une branche de laurier ou de buis que l’on avait eu lors de la fête des rameaux. On disait en provençal : « Cache le feu, allume le feu; Dieu nous comble d'allégresse ». 

Ensuite, le chef de la famille ou le plus âgé arrosait le bois avec du lait ou du miel, en mémoire des délices d'Eden en invoquant la Sainte-Trinité : « Au nom du Père et du Fils, et du Saint-Esprit, Amen ! ». Dans les régions viticoles, on l'arrosait de vin pour assurer une bonne vendange. Ceux qui voulaient se protéger des sorcières la saupoudraient de sel. Ensuite les cendres étaient conservées afin de protéger la maison du diable ou de la foudre.

Dans certaines régions on demandait aux enfants d’aller prier dans leur chambre pour que Dieu fasse que la souche leur donne des bonbons. Pendant ce temps-là, les adultes cachaient des sucreries ou des fruits confits aux coins de la bûche.

 

De la tradition à la pâtisserie

L’invention de la bûche telle que nous la connaissons remonte au XIXème siècle. Personne ne sait vraiment qui en est l'inventeur. Certains font référence à un apprenti pâtissier de Saint-Germain-des-Prés qui en 1834 eut l’idée de faire un dessert prenant la forme d’une bûche. D’autres pensent plutôt que c’est à Lyon en 1860 que le chocolatier Félix Bonnat lui donna naissance. Des rumeurs circulent aussi sur la paternité du glacier du prince Charles III de Monaco qui l’aurait conçue en 1898.

Mais ce n’est qu’au cours des années 1945-1950, que cette pâtisserie a commencé à se populariser. Cette invention fit fureur pour les fêtes et cette tradition resta au fil des ans. Aujourd’hui encore, la bûche n’a rien perdu de cette valeur et fait partie intégrante de la tradition de Noël.

 

Recette de bûche de Noël :

Les ingrédients pour une bûche de Noël roulée

Les ingrédients pour la génoise

  • 4 oeufs entiers
  • 100 g de farine
  • 80 g de sucre en poudre
  • 50 g de beurre fondu
  • 1 pincée de sel

Les ingrédients pour la garniture

  • 100 g de chocolat noir
  • 200 g de chocolat pâtissier au praliné
  • 150 g de pralines roses concassées
  • 50 g de beurre pommade
  • 15 cl de crème liquide entière
  • 3 cuillères à soupe de sirop d'érable
  • 1 cuillère à soupe de rhum fort

Facultatif : marrons glacés, fruits frais ou séchés coupés en morceaux, quelques tranches de pain d’épice, meringues, noisettes caramélisées.

 

Les étapes pour réaliser la bûche de noël

Préparer le biscuit

  1. Tout d’abord, commencez par préchauffer le four à 210°C.
  2. Ensuite, cassez les 4 oeufs en séparant les blancs des jaunes dans un grand bol.
  3. Ajoutez le sucre aux jaunes d’oeufs. Fouettez le tout pendant quelques minutes jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
  4. Puis, tamisez la farine. Cela permet d’éviter la formation des grumeaux mais surtout d’obtenir une pâte bien lisse et homogène.
  5. Ensuite, parsemez la farine dans le mélange.
  6. Faire fondre le beurre et l’ajouter à la préparation.
  7. Après cela, il est temps de monter les blancs d’oeufs en neige ferme. N’oubliez pas d’y incorporer la pincée de sel. Sinon, vous pouvez aussi ajouter de la crème de tartare ou bien un trait de jus de citron à la place du sel.
  8. Ajoutez les blancs en neige dans le mélange “jaunes d’oeufs et farine”. Veillez à les incorporer délicatement de façon à ne pas casser les blancs et jusqu’à obtenir un appareil bien homogène.
  9. Préparez une plaque pouvant aller au four en disposant un tapis de cuisson sur le dessus.
  10. Enfin, vous allez étaler la pâte sur la plaque. Veillez à ce qu’elle soit bien répartie uniformément en vous servant d’une spatule, par exemple.

 

Cuire le biscuit

  1. Pour cuire le biscuit, enfournez le tout pendant 10 minutes à 210°C.
  2. En sortant la génoise du four, placez-la sur le plan de travail.
  3. Lorsque le biscuit est encore chaud, enroulez-le en le laissant toujours dans le papier cuisson. Laissez-le tout dans cet état jusqu’à ce qu’il refroidisse et que vous allez le garnir. Prenez note que cette étape va vous permettre de facilement l’enrouler après. Puis, le biscuit ne risque plus de se casser durant cette étape qui demande beaucoup de technique.

 

Préparer la ganache

  1. Après avoir fini de préparer le biscuit pour la Bûche de Noël, il est temps de passer à la préparation de la ganache.
  2. Pour cela, commencez par casser le chocolat noir et le chocolat pâtissier au praliné en petits morceaux. Ensuite, faites-les fondre au bain-marie sur feu doux. 
  3. Petit conseil de pâtissier : il ne faut surtout pas faire bouillir l’eau du bain-marie. Le mieux est d’avoir une eau frémissante. Et, dès que vous constatez que le chocolat commence à fondre, mélangez-le délicatement de temps en temps à l’aide d’une cuillère ou d’une maryse. Sachez que cette étape peut prendre quelques minutes. Sinon, si vous êtes un(e) éternel(le) pressé(e), vous pouvez aussi passer les deux chocolats pendant quelques secondes au micro-ondes.
  4. Ensuite, ajoutez en trois fois la crème liquide, préalablement chauffée dans le chocolat fondu. La température chaude de la crème évite un choc thermique avec le chocolat qui vient de sortir du bain-marie.
  5. Après cela, il est temps d’ajouter le beurre mou au mélange. Durant cette étape, ne vous étonnez pas de voir quelques grumeaux. Cela est bien normal.
  6. Mélangez bien le tout jusqu’à obtenir une ganache bien lisse. Utilisez de préférence un fouet afin que l’ensemble s’imprègne bien.
  7. Puis, c’est le moment de mettre la ganache montée au frais. Réservez-la une heure au frigo.
  8. Dernière étape pour la préparation de la garniture : faites monter la ganache à l’aide d’un batteur électrique.

 

Dresser la bûche de noël

  1. Passons maintenant au dressage de la bûche de noël.
  2. Pour ce faire, veillez à dérouler le biscuit.
  3. Afin de garder le moelleux de la génoise et lui donner plus d’arômes et de saveurs, badigeonnez-la d’un mélange rhum et sirop d’érable. Si vous voulez être plus simple, vous pouvez tout simplement opter pour du sirop de sucre de canne.
  4. Puis, étalez deux tiers de la quantité de la ganache par-dessus le biscuit roulé en la disposant de manière uniforme. N’oubliez pas d’aller bien sur les bords pour remplir le tout.
  5. Disposez quelques gourmandises sucrées comme des pralines concassées, des marrons glacés, ou bien des copeaux de fruits frais ou séchés.
  6. Ensuite, enroulez le biscuit garni en enveloppez-le dans un papier film.
  7. Placez au frais pendant 2 heures au minimum.
  8. Sortez la bûche du frigo et étalez le reste de la ganache au chocolat sur la surface de la bûche. Ensuite, découpez les extrémités.
  9. Puis, parsemez du reste des pralines roses, des meringues concassées, des noisettes caramélisées, des miettes de pain d’épice pour la décoration.
  10. Enfin, la dernière étape qui est la plus difficile : laissez la bûche de noël au réfrigérateur pendant deux heures. Bon appétit !

Il est aussi possible de réaliser une bûche de Noël au chocolat blanc ou à la crème de marron en ajustant cette recette en fonction des goûts.

Rouleau à pâtisserie à motifs pour noël et fin d'année
Rouleau à pâtisserie à motifs pour noël et fin d'année 20€
Voir le produit KitchenTrend
Gâteau de noël - moule gold sapin individuel en silicone
Gâteau de noël - moule gold sapin individuel en silicone 4.90€
Voir le produit Nostalgift
Gâteau de noël - moule sapin gold en silicone
Gâteau de noël - moule sapin gold en silicone 3.90€
Voir le produit Nostalgift
Maryse noël et emporte pièce sapin
Maryse noël et emporte pièce sapin 2.90€
Voir le produit Nostalgift
Moule père noël en silicone
Moule père noël en silicone 3.90€
Voir le produit Nostalgift