Adeste fideles : le chant préféré des chorales de Noël

“Adeste Fideles” ou “peuple fidèle” en français est un hymne chrétien attribué à Saint Bonaventure. Cette chanson, souvent interprétée durant la période de Noël, se réfère à l'église dans ses paroles. La paroisse étant considérée comme l'épouse du Seigneur. Parut en 1782 sous l'initiative de Samuel Webbe, elle se classe dans la musique classique, car elle est synonyme de noblesse. 

Marcus Antonius a été cité à plusieurs reprises à la chapelle portugaise de Londres comme étant l'auteur de la chanson Adeste Fidèles. Vicente Novello quant à lui était le pianiste qui a joué l'hymne portugais. Les choeurs issus de différents pays ont également interprété la chanson différemment, mais le message que les paroles véhiculent restent les mêmes.

David Willcocks s'est chargé de la partition la plus utilisée de l’hymne au Royaume-Uni. Dès lors, plusieurs personnes célèbres ont interprété adeste fidèles. La chanteuse canadienne Céline Dion, par exemple, a interprété l'hymne et l'a inséré dans l'un de ses albums en 1998. 

Le musicien Bradley Joseph a également joué un solo de piano de restitution de la chanson. Il se trouve dans son album de 2008 intitulé Classic Christmas. Bob Dylan fait aussi partie des chanteurs ayant interprété la chanson. Il figure dans la liste des titres de son album de chants de Noël "Christmas in the Heart", sortie en 2009. 

Le premier couplet est chanté en latin tandis que le reste est interprété en anglais. Andrea Bocelli quant à lui a sorti une superbe version de l'hymne. Cette fois, les musiciens utilisent des instruments à cordes. Andrea insère sa version dans son album ''Viaggio Italiano''.

 

L'histoire de la chanson Adeste Fidèles

L'origine du chant traditionnel Adeste Fidèles est resté incertain, mais selon l'histoire, il a été écrit par Saint Bonaventure au XIIIᵉ siècle. Ce grand théologien a écrit les paroles en latin. Les textes invitent les gens à découvrir, entre autres, l'histoire de l'enfant nouveau-né et celle du roi des anges. 

Le texte s'adresse directement à ceux qui écoutent l'hymne. La connotation religieuse que contient la chanson a pour but d'associer les humains dans un amour commun. Le terme ''fidèles'' quant à lui fait référence aux croyants qui espèrent l'arrivée du nouveau Dieu qu'incarne l'enfant. 

La chanson Adeste Fidèles est synonyme de renouveau. Les paroles de la chanson parlent de ce fils de Dieu né dans la misère, couché sur la paille d'une étable et pourtant qui incarne l'amour des hommes. La musique traditionnelle est elle-même invite les gens à suivre le même exemple : faire régner l'amour malgré tout. 

Les différentes versions de d'Adeste Fidèles sont jouées avec des instruments différents. Certains musiciens utilisent la flûte, d'autres préfèrent embellir la chanson via le son d'un violon ou d'un orgue. L'Adeste fidèles a été chantée par les groupes de chorales depuis sa création jusqu'à ce jour.

 

 

Les paroles du cantique de Noël

  1. Adeste Fideles læti triumphantes,

Veníte, veníte in Bethlehem.

Natum vidéte, Regem Angelorum :

Veníte adoremus,

Veníte adoremus

Veníte adoremus Dóminum

 

  1. Deum de Deo, lumen de lúmine,

gestant puellæ viscera

Deum verum, genitum non-factum:

Venite, adoremus (ter)

Dóminum

 

  1. Cantet nunc io chorus Angelórum

cantet nunc aula cælestium :

Gloria in excelsis Deo :

Venite, adoremus (ter)

Dóminum

 

  1. Ergo qui natus, die hodierna

Jesu, tibi sit glória

Patris æterni Verbum caro factum :

Venite, adoremus (ter)

Dominum

 

L'écrivain des paroles d'Adeste Fidèles

Ceux qui apprécient la chanson Adestes Fidèles le doivent à l'anglais John Francis Wade. Né en 1711, ce compositeur de chansons religieuses était aussi un laïc catholique. Fuyant la rébellion jacobite de 1745, John s'est rendu à Douai, dans la colonie catholique anglaise et y est resté jusqu'à sa mort. 

Enseignant de musique au collège anglais de Douai, John y composait des hymnes plain-chant. En 1743, il s'est lancé dans la composition du célèbre Adeste Fidèles. Ce chant a une signification symbolique. Il a été composé, entre autres, pour la naissance du fils de John Francis Wade appelé Bonnie Prince Charlie.